Rencontres

« Cycloter, un art de vivre » : l’interview

TRL-1

En avril dernier, en route pour la fameuse Carretera Austral, nous avons vécu une journée 100% voyageurs à vélo, sur une jolie route des lacs chilienne. En 1 an de tour du monde, le phénomène ne s’est jamais reproduit. Une journée bien sympa, ponctuée de séances papotage en bord de route, et terminée par un bivouac de rêve sur une plage de sable noir bordant un lac superbe. Nos acolytes nous posaient alors tous la même question : « M’enfin pourquoi allez-vous dans ce sens-là ??? ».
À contre-courant de tous ces voyageurs qui achevaient leur remontée estivale depuis Ushuaïa, nous nous enfoncions vers le grand sud austral au début de l’hiver… Oui mais dans le sens du vent ! On ne peut pas gagner sur tous les tableaux 😉 Dans ce melting-pot de rencontres, nous avons comparé les styles et les temps de parcours avant notre propre aventure australe :
– un couple d’Espagnols partis avec une canne à pêche, une corde d’escalade et sans billet retour (5 mois depuis Ushuaïa)
– un couple de Kiwis ultra équipées, ultra affûtées, ultra enthousiasmées de pouvoir enfin léguer leur carte de la Patagonie (détentrices du temps record de 2 mois !)
– un Anglais bourré d’humour so british (3 mois tout seul à lutter contre le vent, il a eu le temps d’affiner ses blagues)
– un couple de Brésiliens en cuissards comme nous (assez rare chez les cyclos pour être souligné, 4 mois)
– un couple très concentré en tandem (juste Holà qué tal)
– et pour finir en beauté, Michel et Dominique Gony, alias les Terres en Roues libres, dont nous vous présentons aujourd’hui une interview spéciale « Bonheur de l’errance à vélo ».

Nous avons passé 1h dans un bas-côté à échanger nos plus belles anecdotes de cyclo-baroudeurs… Immersion dans l’univers des Voyageurs À Vélo avec des majuscules, comme dans Art de Vivre.
TRL-2

Bonjour les Terres en roues libres, qui êtes-vous ?
Nous sommes Michel et Dominique, toulousains depuis 1983, mariés depuis plus de 30 ans et parents de Pierre et Lucile. Nous cyclotons sur les routes du monde depuis bientôt 5 ans.

Comment avez-vous découvert le voyage à vélo ?
Nous avons fait notre première expérience de cyclo-camping en 1985, lors d’une virée autour de Montauban que nous avions appelée « Les bastides de l’Aveyron » : c’est vite devenu une de nos passions. La région toulousaine a été témoin de nos premiers tours de roues, puis très vite tout Midi-Pyrénées et le sud de la France. À partir de 1994, nous sommes partis à bicyclette chaque année avec nos enfants en Europe pour les vacances. En 2005 notre voyage au Maroc a été notre premier voyage à deux en bicyclette hors Europe. D’autres suivront.

TRL-4Quelles inspirations ont suscité votre envie de nomadisme ?
Nous avons toujours été émerveillés par les récits des grands voyageurs au long cours qui depuis Marco Polo sillonnent et explorent notre planète. Des lectures importantes. Mais il n’est pas raisonnable de vivre une envie d’ailleurs et de voyage au travers le récit de nos aînés ou de nos contemporains. Vivre ses rêves par procuration est un risque insensé. Alors après avoir honoré nos obligations parentales et professionnelles, nous avons décidé de vivre une toute nouvelle vie. Après avoir vendu notre maison et nos voitures et donné nos meubles, le 29 octobre 2011, à 52 ans, nous sommes partis pour un voyage autour du monde à bicyclette d’une durée indéterminée.

TRL-9Comment s’est organisé votre grand départ ?
Nous sommes d’abord partis 8 mois en Asie, une sorte de prologue afin de mieux connaître le voyage au long cours. Ce premier départ nous a fait découvrir la Thaïlande, le Cambodge, le Vietnam et le Laos. De retour en France pour l’été, nous avons ajusté au mieux l’organisation de notre voyage pour le « vrai » départ. Le 6 septembre 2012, nous sommes repartis de Toulouse à bicyclette direction l’Afrique. Nous avons réalisé un premier rêve, celui de rallier Toulouse à Bamako. Une belle aventure de 15 mois stoppée nette à cause d’une grave crise de paludisme. Nous sommes rentrés nous reposer en France et avons passé Noël 2013 en famille. Depuis mars 2014, nous avons parcouru 19 870 km en Amérique du Sud, au départ de Buenos-Aires. Depuis notre envol en 2011, nous avons cumulé 38 400 km au compteur.

TRL-5Que vous a appris ce choix de vie ?
En vivant ensemble ce challenge qui nous fascinait depuis 30 ans, nous avons fait le pari d’oser pour ne pas avoir de remords plus tard. Car nous pensons que c’est un bien grand risque que de ne jamais rien risquer.
Las du cercle étroit de nos idées, nous avons bousculé nos propres règles pour nous découvrir et vivre autrement. Changer. S’interroger sur ce qui est beau, important, essentiel.
Nous vivons depuis 4 ans dans l’apaisement de ce choix en disposant d’une complète disponibilité à la rencontre, à l’autre. Oui, cette nouvelle vie nous enrichit. Terriblement. Nous avons l’intrinsèque certitude d’avoir pris la « bonne route » : nous avançons à pas de géant avec nos petits vélos car nous sommes libres !
TRL-6

Quel est votre itinéraire sur la planète ?
Nous n’avons pas d’itinéraire. Aucun. Seulement une trame générale pour la quinzaine à venir. Après, nous ne savons pas et ne souhaitons pas le savoir. Un de nos poèmes préférés, d’Antonio Machado, répond parfaitement à votre question et illustre notre réponse.
« Pèlerin, là sont tes traces,
le chemin, et rien de plus ;
Cheminant, il n’y a pas de chemin,
le chemin se fait en marchant.
En marchant se fait le chemin,
et à tourner le regard en arrière
on voit le sentier qui jamais
à nouveau ne sera foulé.
Cheminant, il n’y a pas de chemin,
rien que des sillages dans la mer. »
Nous vivons cette réalité quotidiennement depuis 4 ans. Comme une évidence !

TRL-8Citez un plaisir simple du voyage à vélo ?
Sans itinéraire ni « programme », c’est de disposer de 24 heures offertes chaque jour à notre seul désir, à notre seul plaisir. Se lever le matin et de ne pas savoir ce que notre journée sera. Le luxe absolu.

Quel pays conseillez-vous pour le plaisir de cycloter ?
À un néophyte : le vôtre. À un cyclo-campeur : le prochain. Celui que vous ne connaissez pas.
Que du bonheur ! Et à propos de bonheur, on vous en souhaite plein. Des petits, des grands et même les autres.

TRL-7Dédicace Selles & Poivre : votre recette de bivouac favorite ?
Sous la tente, nous cuisinons essentiellement avec un réchaud à alcool acheté au Brésil. Depuis que nous avons découvert cet ustensile, notre façon de cuisiner a entièrement changé. Nous n’hésitons pas à faire notre propre pain et mijoter des petits ragouts… Autre matériel essentiel pour faire des plats mijotés sous la tente : la popote en revêtement téflon anti-adhésif. Nous avons depuis longtemps abandonné la popote alu où tout accroche ou brûle en quelques minutes.

Le riz façon Maltaise 
Tous les ingrédients se mélangent à cru et à froid avant d’ajouter l’eau de cuisson. L’avantage de cette recette ? C’est aussi délicieux à déguster chaud que froid le lendemain au pique-nique.
400g de riz blanc
300g de chair à saucisse
3 œufs
50g de gruyère rapé
3 cuillères à soupe d’huile
1 dose de safran pour parfumer
Sel, poivre
Tout mélanger avant de rajouter le volume d’eau froide = 3 fois le volume de riz.
Mettre au feu pendant 20 mn en remuant de temps en temps car le riz a tendance à se déposer au fond. Le résultat est un gâteau de riz salé, avec en bonus pour les gourmands les parties gratinées au fond de la gamelle !

TRL-logoSUITE DES AVENTURES DES TERRES EN ROUES LIBRES :

Cliquez sur le logo pour suivre le périple de Michel et Dominique.

Publicités

2 réflexions sur “« Cycloter, un art de vivre » : l’interview

  1. Ca fait vraiment rêver. Une des plus belles phrase que j’ai entendu » c’est un trop grand risque de ne rien risquer ». Je me la suis souvent appliquée, le plus souvent avec bonheur ( sauf une fois …)

À vous : faites-nous vibrer avec vos commentaires !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s