Carnets de route/Photos

4818m, et paf le Mont Blanc !

News_12_12-21Nous vous avions laissés à 3000 mètres de grimpette aux dernières nouvelles, eh bien depuis nos mollets ont repris du service et nous nous sommes hissés à 4818 mètres, oui madame, juste pour coller une pichenette au Mont Blanc ! Au passage, on a traversé la voie ferrée la plus haute du monde. N’empêche, 150 bornes de montée pour commencer le périple, on a fait fort… Voilà comme ça le point culminant du voyage, on peut cocher, ça c’est fait ! On en reparle dans quelques mois, because on n’a pas franchement étudié le dénivelé du parcours, ça promet quelques surprises dans les Andes…

News_12_12-24Que retiendra-t-on de ce premier col de la muerte (appellation largement méritée vous en conviendrez) ? Au niveau des paysages, une montagne très hostile : une nature désertique et rocailleuse, une route très encaissée entre des sommets vertigineux et assez oppressants et pour finir des vallées minières peu hospitalières. Pour le moins dépaysant !

News_12_12-14En bonus surprise, à Chicla on a assisté à une fête qui célébrait la chapelle du village, avec de superbes costumes multicolores et des danses traditionnelles, accompagnées par une fanfare de saxos et une harpe portative. Un pur moment de grâce.

Sur les bords de route, des jets d’eau attirent l’œil vers les « lavaderos de carros » (lavage de voiture) que l’on a immédiatement surnommés les « car-wash bimbo » : à en croire les panneaux publicitaires, c’est un ersatz de Pamela Anderson elle-même qui va briquer votre voiture. On s’est étonnés de se faire doubler par un, puis deux, puis tous les cars avec le moteur à nu : on comprend mieux quand on sent les odeurs de chaud que dégagent certains véhicules. Les poids lourds, quant à eux, montaient parfois à peine plus vite que nous (hinhinhin, petite satisfaction mesquine). Côté joker, on a utilisé un « pick-up stop » pour passer trois tunnels à la suite, car pédaler à deux à l’heure dans un col et dans le noir qui plus est, reste une expérience assez terrifiante. Lors de ce petit « coup de pouce » (on salue nos lecteurs québécois si jamais), on a rencontré deux techniciens de la voie ferrée adorables, qui nous auraient volontiers emmenés au bout de l’étape du jour, mais on a tout de même nos limites.

News_12_12-3Côté effort, on a géré la pente et l’altitude en y allant piano pianissimo. Sans échapper à une bonne vieille migraine les deux jours passés au-delà de 4000. Donc monter un col avec un casque à boulons, on recommande ! Cela dit, monter à la vitesse de croisière d’un vélo surchargé permet malgré tout de mieux gérer le mal des montagnes et on n’a pas trop eu à en souffrir heureusement. OK on vous avoue que sur le dernier jour d’ascension, de 4200 à 4800, on n’était pas bien bavards, arrivés là chaque mot est bien soupesé avant de sortir. Moralement, comment dire… mais pourquoi ils inventent toujours plus de lacets quand on croit que c’est enfin fini ?? Si on avait une carte précise aussi, on saurait à quoi s’en tenir. Oui parce que demander aux autochtones les distances c’est sympa, mais ils répondent en heures de bus, et on n’a pas encore trouvé le taux de change micro/vélo !!

Publicités

5 réflexions sur “4818m, et paf le Mont Blanc !

  1. Malgré l’altitude et les efforts vous devez ressentir une joie immense d’être là. On la partage avec vous grâce à vos belles photos et à vos commentaires plein d’humour. On pense à vous sur les carraterras del Péru!!

  2. Un petit bonjour du francais que vous avez croisés a la « Casa de Arturo » !! Pour ma part, je suis aussi dans la cordillere coté Huaraz ! Bonne route a vous je suivrais vos aventures !

  3. Trop beau et très impressionnant ces paysages, magnifique les tenues des locaux,
    et en plus sympas.
    Profitez bien et bonne route à vous deux.
    Hasta luego compañeros

  4. Quelles belles échappées vous nous offrez à travers vos photos ! C’est toujours du bonheur de vous voir, de vous lire et de découvrir ces superbes paysages !!
    Bonne route et pensons bien à vous !
    Feliz Ano Nuevo 2015 !!

À vous : faites-nous vibrer avec vos commentaires !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s