Photos/Rencontres

Visite chez Zusslin, vignoble biodynamique

article blog_-9

Visite avec Marie dans les chais du domaine Zusslin, où le vin vieillit dans ces immenses cuves en bois, des foudres traditionnels en chêne des Vosges.

Nos coups de pédale alsaciens nous ont menés jusqu’à Orschwihr, où nous attendait un moment privilégié, autour de délicieux vins réalisés en biodynamie par une famille de passionnés… Marie, Christophe et Jean-Paul : mille mercis pour votre accueil et votre enthousiasme contagieux ! Il ne va pas être facile de retranscrire fidèlement votre amour du métier de vigneron et votre respect du terroir : vous rayonnez lorsque vous parlez de ce fabuleux vignoble !

Qu’est-ce que la biodynamie ?

C’est une forme de culture de la vigne qui entend respecter les équilibres naturels avant tout, en préservant la structure des sols et en favorisant les traitements basés sur les plantes et les cycles lunaires. Ce principe de culture conduit la plante à intensifier ses échanges avec son environnement : la terre, l’air et les autres plantes. Le domaine Zusslin est certifié en biodynamie depuis 1997, renforçant les arômes de ses vins de la façon la plus naturelle qui soit. Le credo de la biodynamie est d’élever la vigne au rang de plante saine et forte de ses défenses naturelles. Tisanes de plantes, compost maison et minéraux à faible dose sont les bases d’un traitement qui permet à la vigne de vivre en harmonie avec son milieu naturel.

Concrètement, ça se traduit comment ?

Quelques exemples seront sans doute plus parlants que de longues explications. Les maladies de la vigne, notamment le mildiou et l’oïdium, sont traitées en préventif, avec des plantes dont les principes actifs valent les remèdes plus répandus comme la bouillie bordelaise et le soufre. Chez les Zusslin, c’est Jean-Paul, le frère de Marie et co-dirigeant de l’exploitation, qui cueille tout ce dont il a besoin dans la campagne environnant son vignoble. Osier, prêle et ortie sont les plantes stars qui gardent la vigne en forme olympique toute l’année.

Chaque traitement s’administre différemment selon les cinq cycles lunaires puisque, selon le même principe que les marées, la distance de la Lune à la Terre influe sur les montées hydriques dans les ceps.

Autre principe respectueux de l’intégrité des vignes et de l’équilibre des sols : pour transporter les caisses de raisin pendant les vendanges, Sésame, le cheval de trait, remplace le tracteur. Les caisses sont disposées sur une schlitte (= luge en alsacien), tractée par le cheval de trait qui se glisse efficacement mais délicatement parmi les rangées de vigne.

On repart en se disant que l’amour de la Terre serait peut-être l’ingrédient-clé de la production de vins de caractère, à la fois profonds et délicats (là où la néophyte s’essaie au commentaire de vin…).
A la bonne vôtre, avec passion et modération ! //

article blog_-14

Bonus : Clem en plein court magistral sur l’alambic par un spécialiste, auteur d’un livre sur la distillation.

 

Publicités

2 réflexions sur “Visite chez Zusslin, vignoble biodynamique

  1. La brume rend les paysages doux et mystérieux, même si un peu de soleil eût été bien agréable! Mais ça ne vous a pas ôté le sourire, visiblement…Merci pour ce partage,à bientôt de vous lire.
    La Pichocho

  2. Pingback: Roule au-dessous d’un nid de storki | Selles & Poivre

À vous : faites-nous vibrer avec vos commentaires !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s